PIèces Auto Actus

Vacances : 10 points à vérifier avant de prendre la route

Vous l’attendiez avec impatience ce moment, prendre la route en laissant derrière soi son travail et ses soucis. Vous êtes impatient de pouvoir vous poser à l’ombre d’un parasol et écouter les vagues caresser le sable chaud… mais avant d’atteindre votre petit coin de paradis, il vous faudra probablement manger du macadam. A cet effet, WebdealAuto vous donne ses 10 règles à suivre pour prendre la route sans encombres. Vous trouverez à la fin de l’article, une check list à imprimer pour vous assurer que tout est OK. En route !

1 – Système de freinage
2 – Balais d’essuie-glace
3 – Liquide de refroidissement
4 – Le triangle et le gilet de sécurité
5 – Les éclairages
6 – Niveau d’huile moteur
7 – Chargement du véhicule
8 – Le filtre à air
9 – Pression et usure des pneus
10 – Une compilation de musiques zen

Système de freinage

Élément essentiel de la sécurité, le freinage doit être vérifié avant chaque départ en vacances. En fait, le système de freinage doit être suivi tout au long de la vie de votre véhicule mais faute de mieux, avant de prendre la route des vacances, il vous faudra vous assurer que tout est ok à ce niveau là.

  1. liquide de frein
  2. Le réservoir de liquide de frein est généralement placé au dessus du maître-cylindre. Assurez-vous que le niveau est bien au dessus du minimum. Il n’est pas toujours évident de le voir à l’œil nu, alors bougez le réservoir pour voir le liquide et attendez qu’il se stabilise. Un niveau proche du minimum traduit d’un dysfonctionnement du système de freinage. Ce problème peut être du à :

    – une usure au-delà de la normale de vos plaquettes ou disques de frein,
    – une fuite au niveau d’un flexible, d’un étrier de frein ou encore d’un cylindre de roue.

    Remplacez les éléments usés et votre niveau devrait revenir à la normal.

    Le liquide de frein se détériore avec le temps. Pensez à le changer tous les deux ans ou 50 000 kilomètres. En règle générale les constructeurs préconisent l’indice DOT4 mais il existe d’autres indices, pourquoi ?

    • DOT3 : C’est une huile synthétique réservée aux freins à tambour
    • DOT4 : C’est une huile synthétique de qualité supérieure. Le point d’ébullition « sec » est donné à 230°C et à 155°C « humide »
    • DOT5.1 : Il s’agit d’une huile de qualité encore supérieure puisque son point d’ébullition « sec » monte jusqu’à 260°C et à 180°C « humide ».

    Avec ça vous en connaissez déjà un rayon sur les liquides. Vous pourrez vous pavaner en camping en expliquant les différences qu’il existe entre les DOT.

    Et ouais mon pote !

  3. les freins

Comment savoir si mon système de freinage est usé ?

  1. Comme vu précédemment, s’il y a un niveau anormalement bas du liquide de frein, c’est qu’il y une usure avancé de votre système de freinage ou qu’il y a une fuite. Cette première vérification peut donc vous y aider.

  2. Le témoin d’usure sert généralement à vous prévenir du remplacement et pour rappel, il ressemble à ça :

    voyant-usure

    S’il s’allume c’est que q’uil vous reste entre 1000 et 3000 km à parcourir avant d’attaquer le fer des disques ! Cependant il n’est pas rare que sur les voitures ayant de l’âge il ne s’allume pas ou qu’il n’existe tout simplement pas et donc, une vérification manuelle s’impose. Pour se faire vous pouvez jeter un œil au travers des trous de la jante ou en retirant carrément la roue. Vous devriez voir sur votre plaquette un indicateur (généralement une rayure verticale au milieu de votre plaquette). Si vous ne voyez pas cet indicateur c’est que votre plaquette doit probablement être changée. Sinon dans le dernier cas, vérifiez simplement que l’épaisseur est correcte (2mm minimium) pour pouvoir prendre la route.

  3. Indications données par la pédale de freinage :
    – la pédale est dure (piston grippé, garnitures de frein trop grasses, canalisations bouchée)
    – la pédale est longue au freinage (usure des garnitures)
    – la pédale est molle (présence probable de bulles d’air dans le circuit)
    – la pédale s’enfonce au plancher (fuite hydraulique)

Chéri, t’as changé les plaquettes ?

Balais d’essuie-glace

Ça vous est probablement déjà arrivé de trouver votre pare-brise un peu sale. Vous aviez donc décidé de l’asperger de liquide lave-glace et et de passer un coup de balais d’essuie glace et là, ô miracle, la saleté n’a pas disparu mais en plus de ça, s’est bien étalée sur tout le pare brise, rendant la visibilité quasi nulle ! Pareil en temps de pluie. Bon là il n’y a plus de question à se poser, vos balais doivent être changés. De bons balais ne laissent pas de traces. En principe, les balais d’essuie glace doivent être changés deux fois par an : au début de l’été et de l’hiver, pour la simple et bonne raison que les changements de températures extrêmes altèrent la qualité du caoutchouc.

Et puis tant que vous y êtes, pensez à vérifier le niveau du lave-glace et évitez de mettre de l’eau ou encore du lave vitre ménager qui peut endommager prématurément les caoutchoucs.

Système de balais essuie-glace, OK !

Liquide de refroidissement

Tout d’abord pensez à vérifier le liquide de refroidissement du moteur. Le niveau est à vérifier en moyenne une fois par mois et doit se faire sur une zone plate avec le moteur froid sinon c’est de l’eau bouillante sous pression qui risque de vous asperger. Ce serait dommage de débuter les vacances à l’hôpital vous en conviendrez !

Le moteur était un peu chaud

Le niveau doit se trouver en les témoins « minimum » et « maximum » (ni trop peu ni pas assez). Évitez de mettre de l’eau car au contraire du liquide de refroidissement, l’eau gèle à basse température, bout à seulement 100 °C, entartre le circuit de refroidissement, etc. J’ai déjà vu des gens réparer les fuites de leur circuit de refroidissement en y mettant de l’eau car le calcaire formé bouchait les fuites, oui oui…

J’suis un winner !

mais je ne le vous conseille pas du tout (pour toutes les raisons expliquées ci-dessus) ! Et puis on va pas se le cacher, le calcaire ne se contentera pas de se mettre uniquement dans les trous (pas bête le calcaire) !

Il existe des liquides de refroidissement de type C (produits d’origine minérale) et d’autres type D/G (produits d’origine organique) et sont de couleurs différents. Les liquides de type D/G ont la propriété d’avoir une durée de vie plus longue et protègent mieux que les liquides de type C. Aussi, évitez de mélanger différents types de liquide de refroidissement.

Le triangle et le gilet de sécurité

En cas de pépin, vous devez être en mesure d’alerter les autres automobilistes en positionnant votre triangle de présignalisation sur la chaussée à une distance de 30 mètres environ ou au-delà, de votre véhicule ou de l’obstacle que vous souhaitez signaliser.

Votre gilet de sécurité, qui est du meilleur effet en boite de nuit grâce à ses bandes réfléchissantes, doit se trouver à portée de main. Ne le mettez donc pas dans le coffre ! Une fois votre gilet enfilé, allez vous mettre à l’abri derrière les glissières de sécurité et attendez l’assistance.

Petit rappel quand même, ne pas avoir de triangle ou de gilet de sécurité peut vous valoir une amende forfaitaire de 135€, amende minorée à 90€. Avouez que ce serait ballot quand même…

Il est où ton gilet ? Il est où ?!

Les éclairages

Pensez à vérifier les feux d’éclairage et de signalisation. Pour cela c’est assez simple, mettez vous face à un mur et faites vos tests. Sachez aussi que lorsqu’une ampoule de clignotant claque, le son produit par le clignotant n’est plus le même (il est parfois plus rapide) ou le feu reste allumé en permanence.

Pour rappel, le prix d’une amende pour éclairage ou dispositif de signalisation défectueux ou non conforme est de 45€ en tarif minoré et de 68€ en tarif normal. Et on est d’accord, pour les vacances, ce serait dommage quand même.

Niveau d’huile moteur

Essentiel avant de prendre la route, il faut vérifier le niveau d’huile de votre moteur ! Tout d’abord, assurez-vous que votre voiture est à plat et que le moteur est froid. En fait, cela vaut pour tous les liquides qui montent en pression.

  1. Sortez la jauge et essuyez-la.
  2. Replongez la et regardez le niveau. Les niveaux « minimum » et « maximum » sont soit clairement indiqués, soit vous verrez deux encoches (la plus basse représentant donc le min). Votre niveau d’huile doit se situer entre les 2.
  3. En cas de manque, faites le complément avec une huile de même viscosité. Ne dépassez jamais le niveau maximum. A noter que si votre huile est franchement basse, cela signifie probablement que votre moteur a un petit souci d’étanchéité ou est un peu (voire franchement) usé.

On va huiler un peu ce moteur…

Mince je ne me rappelle plus de la viscosité de mon huile précédente, je fais comment ?

Pas de panique, les huiles, même de viscosité différentes, sont miscibles. Elles se mélangent donc. Par contre, en mélangeant deux huiles, vous obtiendrez une qualité dégradée. En soit ce n’est pas grave et vous pourrez rouler sans souci pour vos vacances mais à terme, essayez de garder la même viscosité pour éviter d’abîmer votre moteur. L’astuce c’est de toujours garder un peu d’huile en réserve, vous ne pourrez ainsi plus vous tromper. Aussi, préférez l’huile de synthèse plutôt que l’huile minérale, qui offre une meilleure protection moteur et garantit des performances supérieures.

Je vois des indices de viscosité différents, j’en prends une au pif ?

Ou pas. Pour savoir quel indice choisir, encore faut-il le comprendre. Prenons par exemple, une huile dont l’indice est 15W40 (un standard).

  • 15 désigne le grade de froid. Plus cet indice est petit et plus l’huile est fluide et donc plus elle est efficace lors des démarrages à froid. 0W pour environ -30°C et 15W pour environ -15°C.
  • W est la première lettre de winter, qui siginife hiver en français. Il se trouve juste après le grade de froid.
  • 40 est le grade à chaud. Plus cet indice est élevé, meilleure est la protection à haute température.

Le filtre à air

Le filtre à air sert à protéger le moteur en retenant les poussières et impureté du flux d’air entrant dans le moteur. Il assure une combustion optimale en garantissant la pureté du mélange air-carburant, nécessaire au bon fonctionnement de votre véhicule.

Vérifiez donc qu’il n’est pas encrassé pour éviter qu’il bouche l’arrivée d’air au moteur. Si le mélange air-carburant est perturbé, cela risque d’entrainer une surconsommation de carburant et une usure prématurée des injecteurs.

Certains signes précurseurs permettent de déterminer sir le filtre mérite d’être changé : une accélération molle ou une fumée d’échappement opaque.

Alors ce filtre à air, il est propre ?

Pression et usure des pneus

Eléments essentiels de la sécurité, les pneus doivent impérativement être inspectés avant chaque départ en vacances.

  1. Usure des pneus
  2. Vérifiez l’état général de vos pneus afin d’éviter que ceux-ci se déchirent sur la route ou que vous ne perdiez le contrôle de votre véhicule sur une chaussée grasse ou humide. Regardez donc le flanc de vos pneus afin de repérer d’éventuelles craquelures, déchirures ou hernies. Pour vérifier l’arrière des pneus, passez la main et inspecter au toucher. Pour vérifier l’état de la bande de roulement, contrôlez la profondeur des rainures. Si votre bande a atteint le témoin d’usure c’est qu’il vous faut changer le pneu, car celui-ci est quasiment lisse (les pneus se changent minimum par paire). Sachez également qu’en cas d’accident, l’état de vos pneus sera examiné et dans le cas où ceux-ci seraient usés, votre responsabilité sera mise en cause. Il n’est pas rare que pendant la période des vacances, la police examine les pneus et verbalise dans le cas où les règles de sécurité ne seraient pas respectées.
    Si vous avez le moindre doute sur l’état de vos pneus, n’hésitez pas à demander l’avis d’un spécialiste.

    Y’a pas comme un drôle de bruit à l’arrière ?

  3. Pression des pneus
  4. Pour savoir à quelle pression gonfler vos pneus, il vous suffit de regarder dans l’encadrement de la portière conducteur les valeurs indiquées. Le mieux est de vous mettre à niveau à froid. Cependant, si vous devez refaire la pression sur la route, rajoutez 0.3 bars de pression par rapport aux recommandations.
    La pression maximale indiquée est celle à utiliser lorsque votre véhicule est très chargé.

  5. La roue de secours
  6. Les conseils prodigués pour la pression et l’usure des pneus sont également à appliquer à la roue de secours, sauf si vous avez un galet !

Le chargement du véhicule

Pour éviter de déséquilibrer votre voiture, placer les bagages les plus lourds le plus bas possible. Cela permettra d’abaisser le centre de gravité du véhicule. Si vous devez enlever la plage arrière, assurez-vous qu’aucun bagage ne se « ballade ». En cas de freinage brusque ils peuvent blesser grièvement les personnes à bord du véhicule. Enfin, vérifier que votre visibilité n’est pas entravée.

La loi ne rigole pas avec ça : le véhicule n’est pas autorisé avec un poid supérieur à celui indiqué sur la carte grise (article R.312-2 du code de la route). La largeur du véhicule ne doit pas dépasser 2,55m (article R.312-20 du code de la route) et le chargement à l’arrière ne doit pas dépasser de plus de 3 mètres l’extrémité du véhicule (article R.312-21 du code de la route). Dans les 3 cas, le contrevenant s’expose à une amende forfaitaire de 135 €.

On a rien oublié ?

Une compilation de musiques zen

Les enfants qui s’impatientent : « papa pipi ! », « j’ m’ennuie quand est-ce qu’on arrive ? », « maman, Jérémy il m’a pincé !!!! », le GPS qui ne trouve plus de satellite au moment où on arrive à un croisement, Autoroute FM qui nous avertit qu’il y a un petit bouchon de 50 km ou qu’il y a une opération escargot sur notre itinéraire, la climatisation qui a soudainement décidée de ne plus fonctionner (à vérifier avant le départ quand même), votre conjoint qui vous dit qu’il/elle a oublié un truc important à la maison alors que vous roulez depuis approximativement 3 heures maintenant…

Une envie irrépressible d’hurler ? ou de vous télé-transporter ? Comme la première solution n’atténuera pas le problème et comme la deuxième n’existe pas encore, nous vous proposons la musique zen, spéciale méditation. Vous savez, la musique où l’on entend sur fond de shamisen ou de cithare, des oiseaux piailler, le chant des baleines ou encore, des petits cours d’eau.

Rien ne peut m’atteindre…. ahoummmm

Maintenant vous êtes prêts à prendre la route !

Pour être sûr de vous rappeler de tout, retrouvez notre Checklist à imprimer afin de prendre la route sereinement.

Checklist Vacances

Bonnes vacances !

Source Gif: Giphy

Article précédent

Les rotules de direction : Ce qu’il faut savoir

Article suivant

Support moteur : l’essentiel à savoir

Pas de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>